Archive for the 'vidéos' Category

Comme sorti des brumes…

Au petit matin des gosses encapuchonnés partent à l’école
cartable sous le bras, dans le brouillard
ils voient d’étranges et inquiétants dinosaures
qui ne sont que des oliviers tortueux et dépenaillés…
Le travail de Wu Chi-Tsung me remet en mémoire Fellini Roma je crois…
Où en un flashback il fait traverser le Rubicon à des écoliers romains…
C’est dans ce film qu’il y a,
aussi,
la découverte et la disparition de fresques,
lors de travaux dans les souterrains…
Je veux le revoir.
Pour l’heure,
tu as à choisir le son que tu veux,
quelque chose avec du silence,
classique ou moderne,
peu importe,
te caler en grand écran et
regarder ces dix minutes de brouillard qui passent…
Un Oban peut-être,
ou un ABK6…
Les deux sont bons.
Chut !

2012 Landscape in the mist 001 煙林圖之一

Dans l’atelier de Mathieu W.

Puisqu’on est en novembre,
et qu’il fait triste et sombre dehors,
je te mets de la couleur.
Du talc,
du kaolin ou de la craie,
des pigments…
Un peu de gomme arabique,
de l’huile d’œillet,
ou de la gomme d’adragante…
Tu touilles un peu avec de l’eau et
la magie s’installe.
L’autre jour chez Mathieu,
je filmais et prenais des images cependant qu’il expliquait,
ô combien simplement,
la confection de ces bâtons magiques que sont les pastels.
Les poudres mélangées à sec,
d’abord,
puis travaillées à l’eau et ensuite formatées en longs rubans sur le marbre ou le miroir pour ensuite sécher pendant trois ou quatre jours avant le premier emploi.
Forcément,
lorsque tu connais ton outil et sa composition colorée,
l’accord vient naturellement…
Et les mots pour le dire…
Mais je m’égare.

Pastels secs… Atelier de Mathieu Weemaels. from luc lamy on Vimeo.

dsc_4486
dsc_4373
dsc_4374
dsc_4383
dsc_4537
dsc_4526
dsc_4428
dsc_4519
dsc_4543

La grande illusion.

DSC_4497
DSC_4799
DSC_4607
DSC_4807
DSC_4810
DSC_4664
DSC_4809


times sq un (copie) from luc lamy on Vimeo.


Reflets fluides et grisants,
mirage perpétuel des vitrines de magasins,
fondu-enchaîné des produits,
tout s’achète et tout se vend,
Ça glisse,
ça passe…
Surf.
Fata morgana chère à Pratt,
les gens traversent le cadre,
Agoraphobie ?
Non.
Là, non…
C’est fluide je te dis.
Bouillon sanguin continu
aspiration constante,
pulsation régulière
ou extrasystoles passagères
interpénétration à l’infini
comme s’ils se faisaient l’amour
zabriskie Point en plein milieu de là,
Times square,
imagine.
Des dizaines,
des centaines,
des milliers d’êtres qui se traversent,
s’assemblent,
se disjoignent,
tout en transparence,
lumière,
extase,
beauté…
Ersatz de plaisir dans le consumérisme absolu de la quarante-deuxième rue :
tu es sur Broadway !
Tu es le roi !
Revlon te le prouve : selfies !

DSC_4521


Non, tu n’es rien…
Car,
passé le reflet…
La réalité.
Mickey dévoile son vrai visage.
C’est un migrant.
DSC_4732

« We all lived together in a very friendly way… »

klein-antropometries-de-lepoque-bleu-4klein-theredlist

Charmante (H)éléna.

Cette dame
absolument délicieuse
parle avec beaucoup d’empathie et d’objectivité
de son travail de pinceau vivant
pour Yves Klein.
Début ’60
je vous présente… Elena Palumba Mosca

klein Slide42


Cela dit, j’ai souvent trouvé ça surfait, Klein.

Pour ta Noël, j’ai hésité…

Entre trois choses :
En « un »… Un long article sur la géographie, les méfaits de google-map, la part d’imaginaire qu’il y avait lorsqu’on parcourait un atlas, enfin, tu vois, quoi !

Et maintenant, en route !

C’était tout aussi magique,
si pas plus,
sur papier

2179121471_2070a9ed15_o

2179120975_ec91957b20_o


Puis je me suis dit:
-Ça ne va pas les intéresser assez,
trop scolaire, donc…
En « deux », je me concentrais sur un habile mélange surréaliste d’images, piquées de-ci de-là, qui auraient pu donner l’impression de la vidange de la lagune ou de la mer à la petite cuillère ou avec une paille, par petit vent arrière.
Ça se serait appelé:

Comme si tu pouvais vider la lagune avec un tuyau !
.
tuyau 500
(Emmet Gowin)
venise 1_500
(David Seymour)

tati  plage


Trop improbable, j’ai laissé tomber…
(Personne ne va croire un collage aussi abracadabrant !)
Donc en « trois », je me suis dit :
Comme je n’arrive pas à me décider,
je vais prendre les trois.
Voici le troisième.

Allons au cinéma.

Candice & Andju from luc lamy on Vimeo.

Page suivante »