Archive for the 'sons' Category

July 24, 1965… Un samedi comme les autres.

Je donnerais cher pour savoir ce que Lauren Bacall et Paul Newman se racontent en cette fin de journée…
Moment intime avec le Pacifique en arrière plan,
lumière rasante qui découpe leurs silhouettes
Peut-être discutent-ils du tournage de « Harper » qui sortira l’année suivante ?
Tu dois imaginer le bruit de l’océan au loin,
le souffle du vent
des bribes de conversations entre des gens qui s’en vont.

.


.
L’absence du son renvoie à ce Brian De Palma où le héros essayait de recoller à l’enregistrement sonore les images d’un photographe sur les lieux de l’accident…
Le coup de feu dans la nuit
l’explosion du pneu
l’embardée au dessus du pont.
Ici, rien de tout ça, nous sommes à deux pas d’Hollywood et tu dois encore une fois imaginer le casting de rêve : Natalie Wood, Richard Attenborough, Jason Robards, Merle Oberon, Lauren Bacall, Hope Lange, George Segal, James Fox, Paul Newman, Ruth Gordon, Julie Andrews, Lee Remick, Ben Gazzara et pourtant tu ne regardes pas « La tour infernale » ou genre… Mais une simple petite scène dominicale tournée en 16 mm.avec un polariseur de lumière et pas de son… Short Cuts avant l’heure
.

.
Je balance au hasard, tu découvriras par toi-même en explorant les différents films…
Le 15 août, Paul Newman fait le chat à la vitre,
Natalie Wood tombe une bretelle du bikini dans la vague
Lauren Bacall allant de l’un à l’autre,
classe, forcément classe aurait dit Marguerite.
Joanne Woodward arrive avec Nell, Melissa, le chien et son Paul Newman de mari,
la main gauche bandée, un œil au beurre noir.
Jane Fonda te tire spécialement la langue,
Julie Andrew avec sa fille Emma, son bel intérieur de voiture rouge lorsqu’elles repartent.
« Tadzio ! » disait Régis Franc dans « Le café de la plage ».
Ruth Gordon n’a pas encore tourné dans « Harold et Maud »
Kirk vole un baiser à Lauren…
Comme l’explique soapbxprod, le maître céans, c’est Roddy lui-même qui a légué ses films avant de disparaitre et soapbxprod d’ajouter ;
« En 1965 ce sont les personnes les plus célèbres et les plus talentueuses de la planète,
et que font-elles un jour de congé par semaine?
Hot-dogs, Budweiser et cruche de vin, mots croisés, volley-ball et châteaux de sable.  »
Depuis deux ou trois semaines je reste scotché par ces instant muets découverts grâce à une connaissance qui, que, etc.
J’écume, jusqu’à plus soif, les films de Roddy McDowall tournés à sa maison sur la plage de Malibu.
En bon hôte, qu’il était, sa caméra va et vient, sans trembler, avec parfois des petites préférences pour celle-ci ou celui-là mais jamais trop, le temps de taquiner Anthony Perkins que l’on devine lui dire « f..k you » à une ou deux reprises, face caméra, une touche peut-être ?
1965, nous sommes à vingt-trente ans de la déferlante du numérique, à cinquante-soixante des fils d’actualité criards sur instagram and co.
Ne comptez pas sur moi pour développer.
Silence ! On tourne.

.

Ces choses qui te suivent…

incipit :
plus bas, tu trouveras un lien
c’est mieux de l’enclencher
puis de lire.
.

.
Ces choses qui te suivent
pendant ton travail
La douce berceuse
du clochard aveugle
du clochard céleste
« Le viking de la 6ème avenue »
cet hommage à peine déguisé
dédié
à Charlie Parker
aka « Bird ».
De façon pareillement incantatoire
ton crayon revient
ta gomme contredit
apporte de la lumière
elle n’efface pas
la gomme
elle module
sculpte
le crayon revient
ces deux là se parlent
douce transe
la trame se met en place
après Moondog tu te mettras le Köln Concert…
Quatre plages de 33T.
et puis s’en vont.

.

La force du recadrage.


.

Paul Wolff, Germany 1930s
.
M’amusant à faire un « rapport » d’image,
je reviens sur ce recadrage d’Arnold Newman,
au temps où faire une image voulait dire quelque chose.
Se libérer de la pesanteur visuelle du piano
afin que la voilure l’emporte.

.

.

Igor Stravinsky par Arnold Newman.

Mise en abyme.

Des trois vidéos
seule la dernière possède du son
son que vous avez déjà entendu
ici même.
Après quelques petits bidouillages
sur une application pour faire des gifs
à l’aide du smartfaune (sic)
le besoin de mélanger plusieurs strates d’images,
fouiller les archives
malaxer, brouiller, re-mélanger
un peu comme en cuisine
lorsque tu ajoutes la touche de poutargue,
de curry ou de câpre
pour relever le goût où l’on s’y attend le moins.


.

.

Bien sûr tu n’es pas au Japon, mais presque… Ou tu peux faire semblant.


.

.

.


.

.

Page suivante »